Exposition « Tout au creux de ma mémoire » de Pascale Drivière

Pascale Drivière a comme fil d’Ariane la phrase de Camille Claudel _ « Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente ». Elle  utilise le piqué libre comme d’autres le pinceau pour recoudre les morceaux d’histoire, repriser les accrocs du passé, rassembler les liens défaits.

Elle œuvre sur des vêtements récupérés, usés, chargés de mémoire, linge voué aux chiffons qui ont été savamment rapiécés, rapetassés, reliques, photos anciennes qui gardent tous les traces de vies oubliées, à partir  desquels elle travaille sur la mémoire et ses secrets.

affiche "Tout au creux de ma mémoire " _ Pascale Drivière

Montage expo Pascale Drivière