Reliquaires & vanités _ Joëlle Thabaraud

 

Affiche Reliquaires & Vanités _ Joëlle Thabaraud

RELIQUAIRE

Un reliquaire est un réceptacle, généralement un coffret, destiné à contenir une ou plusieurs reliques. La dévotion populaire cherchant à honorer ceux dont les restes mortels étaient préservés fit que tout un art se développa, créant des reliquaires en matériaux précieux de forme et style esthétique divers.

VANITE

La Vanité est un type particulier de nature morte, à implication philosophique, qui évoque à la fois la vie humaine et son caractère éphémère. Si le thème est très ancien, on le trouve déjà chez les antiques, il se constitue comme genre autonome vers 1620 à Leyde en Hollande, pour se répandre ensuite tout au long du xviie siècle en Europe, particulièrement en Flandres et en France. Prisées à l’époque baroque les vanités vont quasiment disparaître au xviiie siècle, mais renaissent avec Cézanne, puis plusieurs peintres du xxe siècle.

Les objets représentés symbolisent les activités humaines, étude, argent, plaisir, richesse, puissance, mises en regard d’éléments évoquant le temps qui passe trop vite, la fragilité, la destruction, et le triomphe de la Mort (avec souvent un crâne humain).

TÊTE DE MORT

Joelle Thabaraud s’inspirent aussi des Calaveras [têtes de mort] Mexicaines. La fête des morts est une fête d’une grande importance au Mexique. Elle se déroule en effet, pendant 2 jours, le 1er et 2 novembre juste après la fête de Halloween qui n’a aucun rapport. C’est aussi une occasion pour se retrouver en famille. Lors du Día de Muertos, la visite rituelle est très festive, avec des offrandes de bonbons, de têtes de mort en sucre ou de tequila. Les Mexicains vont dans les cimetières, mangent sur les tombes, dansent, chantent. Ce n’est pas un jour triste pour eux. Ils confectionnent des autels dans leurs maisons et mettent des bougies dans leurs habitations.

 #

Joëlle Thabaraud vit à Limoges. Ses boîtes & livres d’artiste sont collectionnés par la Bibliothèque Forney _ Paris qui en a acquis une dizaine.

#

Chaque boite recèle un secret, une petite histoire qui, sous une apparence chatoyante, raconte un événement imaginaire que le spectateur investit de son propre vécu. Ce n’est pas un jeu. C’est une proposition sur laquelle il s’agit d’accrocher sa propre sensibilité.

L’ensemble constitue une fresque de la vie et de la disparition de l’être humain à travers les objets témoins de sa présence. Et ces petits éléments collectés et assemblés avec minutie n’ont rien de morbide: ils sont les termes de poèmes qui s’éclairent les uns les autres. On est en plein onirisme ou le merveilleux le dispute au fantastique.

Philippe Delessert ( extrait )

Reliquaires & Vanités _ Joëlle Thabaraud

Joëlle tenant 2 de ses livres d artiste : Fragments et le Livre des morts [©photo Yves Dussuchaud pour Info magazine]

BIO

Après mon diplôme des Beaux-arts, obtenu en 1975, mon travail s’est orienté vers la création de grandes tapisseries( sur haute lisse) en volume soit murales soit sculpturales; durant ces années j’étais fortement influencée par des artistes comme

artistes majeurs du courant de la Nouvelle Tapisserie, courant dans  lequel les artistes réalisaient eux même leurs œuvres  sans passer ni par le carton ni par un lissier. Tous ces artistes participaient à cette époque à la biennale de la Nouvelle Tapisserie [1962-1995] qui avait lieu à Lausanne (le Musée d’Art Moderne de la ville de  Paris leur a rendu hommage récemment avec l’expo intitulée Decorum).

Parmi les courants artistiques autres que ceux concernant le textile je dois citer les surréalistes avec surtout les merveilleuses boîtes de Joseph Cornell et aussi les nouveaux réalistes.

Puis dans les années 80, mon travail devint plus personnel et je réalisais de nombreuses miniatures textiles avec comme base technique le tissage décliné dans différentes variations auquel j’adjoignais des matériaux multiples et variés.

En 1983, je réalisais mes premiers livres textiles livres tissés rebrodés avec toutes sortes d’applications.

En 2003 la maison d’édition de livres d’artistes La Regondie me demanda de créer un livre multiple, cette  proposition fût pour moi un véritable challenge: en effet comment sans  rien perdre de la spécificité de mon travail réussir la multiplication? Le mélange des techniques du multiple et de l’unique fut une expérience passionnante à partir de laquelle je repris la création de livres uniques abandonnant le tissage pour travailler directement le tissu en variant les procédés; parallèlement je continuais la création de pièces autour de la mémoire et de l’effacement en utilisant tous ces procédés toujours à partir du tissu.

Actuellement je crée des boîtes reliquaires dans lesquels se mêlent tissu, galons, petits objets arrachés à la destruction et toujours des livres uniques.

Expositions personnelles récentes :
Mai-juin 2015 Bibliothèque Forney, Paris – 2013 La Maison du Tailleux, Savennes – Musée de la Chemiserie, Argenton sur Creuse – Médiathèque Alexandre Dumas, Villers-Cotterets

Commandes et achats : FRAC Limoges – Bibliothèque Forney, Paris – BFM Limoges – Médiathèques de Tulle, Brive, Riom, Hyères, Marseille, Monaco

IMMO Mag n°33

Article paru dans IMMO MAG n°33 [oct-nov-déc 2016]

PHOTOS DE L’EXPOSITION